CINÉMA À L’ENVERS

Le cinéma à l’envers est un projet installatif dont la fonction principale est de bâtir, de manière occasionnelle et éphémère, un petit lieu atypique et démontable de projection cinématographique.

La particularité principale de cet espace est qu’il est à l’envers : l’ensemble des éléments qui composent une salle de cinéma sont reproduits en miniature et disposés les uns par rapport aux autres de manière à respecter une seule règle : le plancher est au plafond. Ainsi, les petits spectateurs de styromousse sont collés, têtes vers le bas, sur leurs minis bancs de velours, eux-mêmes fixés aux paliers d’un faux plancher de bois franc suspendu au plafond ou installé sur pilotis. Leurs sacs de pop corn, renversés, se sont vidés de leur contenu si bien que le plancher (celui de la vraie vie) est couvert d’un odorant tapis de mais soufflé. La projection est évidemment inversée, non seulement de manière spatiale (le film est retourné de 180 degrés) mais également de manière temporelle (le film commence par la fin et termine par le début et tous les dialogues commencent par le dernier mot de la phrase pour se rendre au premier). Un programme élaboré à l’aide du logiciel Pure data synchronise le son, la vidéo et l’éclairage de façon à inclure, entre chaque représentation du film, un entracte durant lequel la salle s’illumine. C’est à ce moment que l’on peut découvrir l’aspect sculptural de l’installation. Le film qui est actuellement présenté dans le cinéma à l’envers est intitulé L’éveil de la grosse tête. D’une durée d’environ cinq minutes, il raconte l’histoire d’un jeune homme et d’une jeune fille qui, allant passer une soirée au cinéma, se voient confrontés à l’attaque d’une énorme tête humaine qui provient du plafond de la salle. Cette créature renvoie les visiteurs de l’installation à leur propre rapport de taille et de position envers les éléments sculpturaux et vidéographiques du cinéma dans lequel ils ont fait intrusion.La forme du cinéma à l’envers est malléable : dans le cadre de sa première diffusion, étant présenté dans une grande pièce, il était doté de façades de carton assurant la pénombre à l’intérieur de la salle de cinéma. Depuis, il a été rénové pour d’éventuelles présentations autres parts. Des modifications ont été apportées à la structure afin de favoriser son intégration au lieu d’exposition. Le cinéma est maintenant aimanté.

This slideshow requires JavaScript.